formation technique du diagnostiqueur

Formation Diagnostiqueur Immobilier : les Compétences Techniques

Pour être irréprochable, plus que tout autre initié, le diagnostiqueur immobilier doit avoir une parfaite maîtrise du domaine du bâtiment et de ses éléments constitutifs. Ses connaissances techniques doivent être complètes, approfondies et étendues, car il a pour mission de contrôler les œuvres d’autres experts. La formation technique s’avère alors indispensable.

Certes, les connaissances techniques ne suffisent pas pour juger la compétence d’un diagnostiqueur immobilier. Cependant, elles constituent le cœur du métier. Il est inconcevable d’imaginer un professionnel en diagnostic immobilier qui ne sait même pas ce qu’il va vérifier. Ceci dit, rappelons que le rôle principal d’un professionnel du diagnostic immobilier est d’identifier les substances toxiques qui affectent les éléments d’une construction, afin d’éviter toute nuisance environnementale, sanitaire et sécuritaire des résidents. Ces substances sont notamment l’amiante, le plomb, les termites, l’électricité et le gaz. Le diagnostiqueur immobilier doit donc bénéficier de la formation y afférente.

L’objet du présent billet n’est pas de développer comment identifier la présence de tel ou tel élément nocif dans la construction. Il met juste l’accent sur l’importance de l’expertise en énonçant brièvement le principe général du contrôle.

Se former à la détection de l’amiante

La détection de l’amiante est le point le plus requis lors d’un diagnostic immobilier. Elle permet d’éviter tout problème sanitaire susceptible de survenir aux occupants tel que les troubles respiratoires ou le cancer. Sa notion permet également une meilleure gestion des déchets toxiques. Le contrôle sur le terrain, très minutieux, est régi par une loi très stricte et sévère.

Le diagnostic de l’amiante se fait avant la vente d’un bien immobilier, avant tout travail notamment les travaux de démolition. Il est mentionné dans le Dossier de Diagnostic Technique.

La formation sur la détection de l’amiante fait l’objet d’une certification obligatoire.

Une formation en électricité

Cela paraît ordinaire, mais sachez que ce type de diagnostic est très délicat. Il concerne les installations électriques datant de plus de 15 ans dans une maison d’habitation. Cette expertise est obligatoire depuis le 1er janvier 2009, et s’effectue en cas de cession de tout ou une partie du bâtiment. Ceci afin d’éviter tout risque d’incendie, de choc électrique ou d’électrocution.

Pour être certifié, le diagnostiqueur doit savoir reconnaître entre autres un appareil général de commande et de protection (AGCP), sachant que son existence est requise par le règlement. Aussi, le contrôle sur terrain s’effectue visuellement, mais cela n’épargne pas les essais et certaines mesures à effectuer. Une formation approfondie sur la matière s’avère donc nécessaire.

Une formation en Diagnostic de Performance Energétique

La certification est obligatoire. Le diagnostic l’est également dans le cadre de la conclusion d’un contrat de location, de la cession d’un bien immobilier, et pour toute nouvelle construction. Il renseigne le futur locataire/acquéreur sur les caractéristiques techniques du bâtiment.

La formation en DPE permet au futur diagnostiqueur immobilier de mieux préconiser les travaux, la connaissance des règles régissant le marché thermique étant un plus. Dans un secteur où la concurrence est rude, être formé en DPE est un atout. Pour information, le Diagnostic de Performance Energétique est une mesure établie en 2006 dans le Plan Climat en vue de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et de favoriser l’économie d’énergie.

Formation sur le gaz

La vérification de l’état de l’installation intérieure du gaz dans un logement en vente compte également parmi les diagnostics obligatoires, surtout lorsque l’installation est ancienne (datant de plus de 15 ans). Elle permet de diminuer les risques d’explosion ou d’intoxication au monoxyde de carbone, et éviter les éventuels troubles pouvant nuire à la sécurité des biens et des occupants.

Le futur diagnostiqueur immobilier devra être informé de la nouvelle norme NF P 45-500 du 1er septembre 2010 définissant clairement le cadre de réalisation d’un diagnostic relatif au gaz. Cette loi vise l’information des propriétaires du bien immobilier en plus de la protection des occupants. Elle a également pour objectif la responsabilisation du vendeur et de l’acquéreur du bien, des fournisseurs et distributeurs de gaz, les donneurs d’ordre et le diagnostiqueur lui-même. En effet, un logement non diagnostiqué en gaz pourra pénaliser le vendeur en cas d’anomalie. Dans ce cas, ce dernier est susceptible de prendre en charge tous les travaux de réhabilitation de son installation.

Les stages pratiques de l’apprenti diagnostiqueur doivent comprendre :

  • l’évaluation du CO ou monoxyde carbone près de la chaudière
  • la vérification de la conformité des systèmes d’aération ou de ventilation
  • l’examination des équipements fixes de ravitaillement en gaz naturel tels que le radiateur, la chaudière, etc.
  • la vérification des appareils alimentés.

Se former à la détection des termites

Dresser un état relatif à la présence de termites nécessite un diagnostic. Ce diagnostic concerne notamment le bois. La détection des termites et effectuée pour prévenir le risque d’effondrement de la structure du bâtiment. Après l’examination sur terrain, l’expert doit dresser un état en bonne et due forme.

L’expertise est obligatoire pour un bien immobilier à vendre sis dans une zone à risque indiquée par un arrêté préfectoral. La difficulté de l’inspection requiert une formation. Lors de sa descente sur terrain, le diagnostiqueur pourra procéder au poinçonnage de toutes les menuiseries en bois. Il ne devra pas omettre de vérifier l’environnement du bâtiment sur un rayon de 10 mètres, afin d’examiner les souches d’arbres, les haies, les vieux bois morts, etc.

A l’issue de sa formation sur cette matière, le diagnostiqueur doit être certifié par un organisme agréé comme le COFRAC. Lors de son exercice, il devra posséder une assurance responsabilité civile professionnelle.

Formation au CREP

Le CREP ou Constat des Risques d’Exposition au Plomb concerne surtout les logements anciens. Le but du diagnostic est de prévenir les occupants des risques d’exposition au plomb, afin d’éviter le saturnisme ou d’autres troubles neurologiques.

Sur terrain, le diagnostiqueur emploie un appareil d’analyse à fluorescence X à source radioactive sur l’autorisation de l’ASN ou Autorité de Sûreté Nucléaire. Une formation est indispensable.

D’autres matières complètent la liste. Nous avons juste pris le soin de vous citer les six disciplines de base.

Réagissez...

*